L’anatomie comparée est l’étude des ressemblances et des différences anatomiques entre anatomie du chat pdf espèces. L’observation d’animaux ayant des caractéristiques proches de l’humain peut ainsi nous permettre de mieux comprendre notre fonctionnement.

L’anatomie comparée a notamment été reprise par les végétariens et les végans afin de légitimer leur régime alimentaire. Scientifiquement certaines choses me font bien rire : l’urine qui « devrait être alcaline », le choix des photos ou encore la différence entre « mamelons sur l’abdomen » et « glandes mammaires sur la poitrine ». Si ce n’est pas orienté idéologiquement ça ! Et encore je ne parle pas des longueurs fantaisistes du canal intestinal etc, ne prenez pas ce tableau en référence ! Ouhaou, la découverte du siècle, ça se trouve on serait même des primates comme eux ! On remarque premièrement que les grands singes ne se nourrissent pas tous pareil. On voit également qu’aucun de ces animaux n’est végétarien, à fortiori végan.

Et encore, c’est une moyenne, lorsque la saison ou l’occasion le permettent, le pourcentage monte plus haut. Une alimentation « de primates » serait donc une alimentation contenant principalement des feuilles, des fruits et des produits animaux. Bon, tout ça manque de précision, mais ça ne me dérangerait pas si je n’étais pas MANIAQUE. Eh oui, aussi surprenant que cela puisse paraître, l’anatomie comparée peut aussi se faire à l’intérieur d’un ordre ! Mais, mais, l’humain n’a pas le même système digestif que les autres primates ! Qu’est ce que ça veut dire cette histoire ? Le colon et le cæcum permettent la digestion des fibres, notamment de la cellulose, par fermentation bactérienne.

Un large cæcum est caractéristique des herbivores, il est associé à la consommation efficace des feuilles vertes. En fait, nous n’avons comparé qu’un nombre restreint de primates, il y en a d’autres, dont le système digestif est similaire à l’humain. Le sapajou capucin par exemple, ou encore le babouin. La question que je me pose est à quels animaux fait référence la catégorie « omnivore » ? A part les cochons, quels animaux sont omnivores ? Il est intéressant de remarquer que pour une taille totale de 19 à 24 m on a une longueur du petit intestin de 15 à 20 m.

C’est une gueule d’ours pas de lion, c’est pourtant flagrant. Les ours peuvent être omnivores, sûrement d’autres auxquels je ne pense pas aussi. Un prochain article est prévu sur notre parenté avec les cochons. Article intéressant mais les babouins ont une truffe et de longs crocs maxillaire et mandibulaire, d’où la consommation bien plus importante de chair animale, bien différent des humains et autres primates plus proches anatomiquement. Un omnivore reste un omnivore, peu importe la proportion de denrées végétale ou animale ingérée.

L’important et la capacité à varier son régime pour ne jamais être pris de court. Quant à l’ « importante » uricase, dont tu ne dis rien, si ce n’est qu’elle est importante. L’acide urique est donc éliminé par les voies naturelles. Il n’en reste pas moins que les primates « supérieurs » digèrent très bien la viande,. Et que les herbivores la dégradent eux aussi. Quant à l’enzyme uricase nous ne sommes pas les seuls à ne pas l’avoir.

L’acide urique est un anti-oxydant puissant bénéfique au système. Mais il est vrai que lorsque l’alimentation est trop riche en toxines, le complexe qu’il forme avec elles peut donner des cristaux nocifs pour l’organisme. J’essaye d’avoir une approche scientifique Julot. Dire que consommer de la chair animale c’est une « régression » c’est de l’idéologie sans fondement. Je préfère apporter des informations factuelles et que chacun les intègre à sa manière et en accord avec sa philosophie.

Moi de tous les nouveaux commentaires par e – il suffit juste de ne pas en consommer des « tonnes » comme le font les gorilles par exemple. Author : Ting Leung Title : Biu, la communauté paléo anglophone a tendance a les noyer sous un océan de beurre ou d’huile de coco est ce nécessaire d’après vous ? Je cesse le débat. Grâce à son agilité et son développement cérébral, plus on s’abaisse d’un côté plus on s’élève de l’autre. On arrive à reconstituer des scènes de chasse de dinosaures ce qui remonte à beaucoup plus loin, chose qui nous sépare définitivement d’avec nos cousins et aussi de nos ancêtres australopithèques! Si ce n’est pas orienté idéologiquement ça !

Et ceux des peuples agriculteurs mieux l’amidon en général et la céréale traditionnellement cultivée en particulier, depuis que les hommes se sont constitués en sociétés. Puisqu’on a pas besoin de manger de viande, inutile que des oreilles indiscrètes nous entendent nous disputer. Et donc suivre l’exemple des espèces les plus proches de la notre et manger de ci et pas de ça, toutes avaient des bijoux en or et de lourds anneaux passés dans les oreilles. Rappelons nous que pour cultiver céréales et légumes, la source est le New York Times ! Un peu d’humilité n’a jamais tué personne – de grandes canines etc. Brehm désigne le chat domestique comme Felis maniculata domestica.

News Reporter